#LEmissionPolitique Jean-Luc Mélenchon ne pourra pas user indéfiniment d’effets de manche et de formules expéditives pour esquiver le problème…

#LEmissionPolitique Jean-Luc Mélenchon ne pourra pas user indéfiniment d’effets de manche et de formules expéditives pour esquiver le problème Obono. Le grand écart n’a jamais fait une ligne politique. Soit il cautionne, soit il clarifie. Si M.Mélenchon est républicain, et rien jusqu’à présent ne permet d’en douter, il doit prendre ses responsabilités comme Président de groupe parlementaire : une députée épousant ouvertement les thèses racistes et antisémites du Parti des Indigènes de la République a-t-elle sa place dans ses rangs ? C’est la seule question qui vaille.

[MOUVEMENT DÉMOCRATE], En “famille” aujourd’hui pour la Convention Départementale du MoDem de Gironde

[MOUVEMENT DÉMOCRATE]
En “famille” aujourd’hui pour la Convention Départementale du MoDem de Gironde.
Merci aux militants et élus, venus nombreux, qui m’ont élu à l’unanimité Président de notre fédération, avec pour m’épauler un Conseil Départemental pluriel, compétent et représentatif de notre Gironde !
Déjà 16 années d’engagement au Centre, derrière François Bayrou, pour une performance economique respectueuse de l’homme et de son environnement, pour la justice sociale, pour la transition démocratique et le fédéralisme européen !
Merci à mon ami Joan Taris pour son bienveillant compagnonnage, à Adrien Debever et Pierre Braun pour leur complicité.
Merci enfin à nos partenaires locaux et nationaux venus à notre rencontre par amitié et tradition républicaine. De la droite “juppéiste” à En Marche!, en passant par les centristes et toutes les bonnes volontés, le dialogue est dense et fructueux, dans l’intérêt de l’Europe, de la France et de Bordeaux.
Maintenant, au boulot !

Étrange hasard ou signe du destin ? Jean-Pierre Guarrigues – figure désormais historique et inoubliable de l’Anti-corrida – est décédé dans la…

Étrange hasard ou signe du destin ? Jean-Pierre Guarrigues – figure désormais historique et inoubliable de l’Anti-corrida – est décédé dans la nuit du samedi au dimanche 19 novembre 2017, ce même jour où quelques amis des taureaux-martyrs sautaient une fois de plus dans l’arène de Rion-des-Landes :
>> Article de Sud-Ouest :
” Un commando de militants anti-taurin composé d’un homme et de deux femmes a réussi dimanche à pénétrer sur le ruedo des arènes de Rion-des-Landes en ouverture de la Fiesta Campera
Trois militants d’une association anti-taurine ont réussi à tromper la vigilance du service d’ordre ce dimanche en fin de matinée à Rion-des-Landes, en sautant par surprise dans les arènes où se déroulait la traditionnelle Fiesta Campera, au moment de la présentation des différents toreros conviés à cette 17e édition. Le trio s’était fondu dans la foule des aficionados, anonymement.
Un liquide nauséabond
Composé d’un homme et de deux femmes, le commando a été rapidement maîtrisé, non sans avoir jeté un liquide nauséabond sur les personnes qui s’étaient interposées afin de tenter d’échapper au service d’ordre et aux gendarmes. Les trois militants ont été menottés et évacués des arènes, avec fermeté mais sans violence. Quelques instants plus tard, un groupe de manifestants a également scandé des slogans anti-corrida. Le chahut n’a guère duré. “
…………………………………………………………………………………

Voici la ” Corniche “, magnifique sentier situé entre les communes de Ciboure, d’Urrugne et d’Hendaye, tout le long de la côte rocheuse qui…

Voici la ” Corniche “, magnifique sentier situé entre les communes de Ciboure, d’Urrugne et d’Hendaye, tout le long de la côte rocheuse qui surplombe l’Océan atlantique…
J’y suis passée, samedi dernier (18 novembre 2017), en revenant de ma seconde expédition en Espagne, pour me ravitailler en EUTHYROX à la petite pharmacie de Behobia (Irun), juste après la frontière…
Car ainsi va le monde actuel où les patients “pélegrins”, en manque de traitement adéquat pour leur thyroïde, essayent de faire contre mauvaise fortune bon coeur…
Le Pays Basque, en tout cas, est roboratif et étonnant, même si les vaches brunes aux longs poils, qui veillaient amoureusement sur leurs petits veaux dans un pré voisin, m’ont fait mal au coeur…
Un grand panneau affichait, en effet, juste au-dessus de leur mangeoire : “Vente directe – Viande de boeuf”.
Et je suis repartie, indécise, le vague à l’âme, en me consolant simplement à l’idée que ces petits bovins et leurs mères ne savaient pas lire.
………………………………………………………………………………….

Je n’ai pas eu les mots

Je n’ai pas eu les mots. Le 3 Décembre dernier, il aurait eu 81 ans. Le temps passe. Son anniversaire compte plus que celui de sa mort. Je n’ai pas trouvé les mots. J’ai emmené mes fils voir “Coco”, le dernier Pixar, et j’ai pleuré bêtement en imaginant qu’en faillant à honorer sa “mort”, il disparaitrait peut-être une deuxième fois. Je n’ai pas trouvé les mots. J’aimerais le voir une dernière fois à son bureau, levant les yeux vers moi dans un sourire quand j’entrais sans frapper, j’aimerais le voir sur son voilier, ouvrant joyeusement une bouteille de vin rouge et en coupant du “sauciflard” alors qu’on était planté sur de la caillasse, j’aimerais l’entendre chanter ses chansons de salle de garde en pleine mer, l’air coquin, j’aimerais sentir son odeur de parfum de savon et de peau, j’aimerais sentir ses mains tendres autour de mes épaules et son regard doux sur moi. J’aimerais entendre ses mots à lui.
Je n’ai pas les mots alors je regarde mes fils et dans chacun de leurs gestes, je vois un peu de lui.

Quoi que l’on pense de l’actuel gouvernement, il y a à la tête de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur deux fervents…

Quoi que l’on pense de l’actuel gouvernement, il y a à la tête de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur deux fervents républicains qui semblent décidés à ne pas laisser les discours de haine s’engouffrer dans nos écoles. Ils ont raison car c’est la seule ligne à tenir et ils peuvent compter sur notre soutien.
Je serai demain (12h10 et par téléphone) chez André Bercoff sur Sud radio pour commenter l’intervention du Printemps républicain (avec nos amis de la LICRA, du CLR et du Grand Orient) sur cette affaire et saluer les ministres pour leur réaction.

[Conseil lecture] Je viens d’achever la lecture du livre de mon ami Denis Maillard

[Conseil lecture] Je viens d’achever la lecture du livre de mon ami Denis Maillard. Sur un sujet complexe et sensible, Denis apporte une contribution très solide, argumentée, avec de nombreux exemples concrets à l’appui (ce qui rend la lecture très agréable). Outre son empreinte de républicain convaincu, Denis livre surtout son analyse comme expert du fait religieux au travail en décryptant à la loupe l’évolution de ce « phénomène » ces dernières années/décennies (l’exemple du tournant pris par la RATP à la fin des 80s/début 90s est passionnant à lire). Bref, un livre à découvrir et à partager autour de vous.

Aujourd’hui, les adhérents du Modem de la Gironde élisent leur Président et leur Conseil Départemental, en présence de @yannwehrling

Aujourd’hui, les adhérents du Modem de la Gironde élisent leur Président et leur Conseil Départemental, en présence de @yannwehrling. Fière d’accompagner Fabien Robert et la liste “Réunir pour réussir” dans cet engagement collectif, mû par l’indépendance, le pragmatisme et l’ouverture d’esprit.
La dynamique lancée par la présidence de Joan Taris est en pleine accélération. Certainement parce que la réflexion, l’échange font partie de notre ADN, à l’image des débats de ce matin sur la Culture, l’éducation et la réforme des collectivités territoriales.

Affaire Ramadan

Affaire Ramadan. Enfin entendue par la SRPJ, à la demande de la seconde plaignante. J’ai pu verser au dossier de nombreux SMS, mails et captures d’écran confirmant que son récit n’avait pas varié depuis 2009. Et que d’autres femmes ont parlé sur des blogs avant qu’ils ne soient hackés ou fermés.

Je suis sidérée par ce billet signé du directeur du service politique de France Inter

Je suis sidérée par ce billet signé du directeur du service politique de France Inter. D’autant plus attristée qu’il s’agit d’un journaliste avec qui j’aimais bien officier jadis à la matinale de France Culture, avant d’en être écartée par la nouvelle direction.
L’obsession pour l’anecdotique et le story telling des journalistes politiques, leur refus de penser les enjeux à l’échelle des idées, devient un fléau dès qu’un débat porte sur le fond, et non une élection.
Le débat qui déchire la “gauche Charlie” et la “gauche Mediapart” à propos de la complaisance envers une idéologie totalitaire n’est pas un sujet mineur, ni secondaire.
Mais tout est décontextualisé et caricaturé dans ce billet, sans le talent des dessinateurs de Charlie.
Il oublie le point de départ : le refus de se saisir de l’affaire Ramadan par Plenel après l’avoir tant défendu lors de conférences communes post 7 janvier.
Ce journaliste prétend dénoncer des glissements mais ne résonne lui-même que par glissements successifs, pour arriver à la conclusion recherchée : anti-Valls.
Le “gâchis” dont il parle est en réalité dans cette obsession mesquine pour la petite politique, prête à tout balayer et à nier les enjeux du grand débat d’idées. Ces raccourcis grossiers aboutissent au refus de voir, de penser, et rendent tout confus au lieu d’éclaircir.